Le niveau le plus bas des niveaux neurologiques est votre environnement. C’est normalement votre environnement physique, la façon dont les choses sont, leur apparence, les odeurs, etc.

Mais c’est également valable dans le contexte de l’environnement culturel. C’est votre attente sur comment les choses autour de vous doivent ressembler dans cet environnementi. Et c’est plus profond que vous ne le pensez. Par exemple, je suis française et j’y ai passé les 25 premières années de ma vie. Quand je regarde des photos sans savoir où elles ont été prises, il y a généralement quelque chose qui me dit “je pense que c’est une photo prise en France”. Il y a quelque chose, généralement intangible, qui me donne la clé. C’est un sentiment, un instinct plutôt que quelque chose de concret sur l’image (sauf bien sûr s’il s’agit d’une image d’un monument emblématique.). Plus souvent que non, j’ai raison. C’est parce que j’ai construit une image de ce à quoi la France doit ressembler.

L’environnement culturel dans ce contexte doit également inclure votre environnement social. Ici, c’est tout ce que vous avez appris au fil des ans, consciemment et inconsciemment, de votre famille, vos amis, des enseignants et de tous les groupes auxquels vous appartenez. Cela se traduira dans des niveaux neurologiques plus élevés de comportements, de capacités et ainsi de suite, et je parlerai de ceux-ci dans des articles ultérieurs.

Lorsque vous allez dans un nouvel endroit, l’environnement physique est la première chose que vous remarquerez et ressentirez. Vous voyez immédiatement si un endroit a l’air pauvre ou riche, propre ou avec des détritus dans les rues, etc. Ensuite, vous commencez à remarquer un peu plus: comment les maisons sont conçues, comment l’espace est pensé et utilisé. Il y a aussi des choses qui ne sont pas liées à l’environnement créé par l’homme qui vous affecteront. Je me souviens avoir remarqué à quel point la lumière était différente de tout autre endroit où j’étais allé dès mon arrivée en Australie quand j’y suis allée en vacances. C’est dans cet environnement physique que de nombreuses différences se manifesteront de manière la plus évidente. Vous n’avez pas besoin de vivre dans un endroit lointain. Cela peut être aussi simple que de passer d’un bureau partagé à votre propre bureau dans un nouvel emploi, ou vice versa.

L’environnement est le premier niveau sur lequel vous pouvez vous sentir confus, surpris lorsque vous découvrez à quel point les choses sont différentes. Au début, le sentiment principal est plus une surprise amusée mais comme vous trouvez de plus en plus de nouveautés dans votre nouvel environnement, cela peut vous intimider et vous devenez plus négatif, vous retirant parfois en vous et devenant déprimé.

Un coach en diversité culturelle peut vous aider à comprendre votre nouvel environnement pour que vous y soyez plus à l’aise et que vous performiez mieux. Cependant, travailler uniquement au niveau de l’environnement ne sera pas suffisant dans la plupart des cas. Nous verrons dans les prochains articles comment un changement dans votre environnement affecte les niveaux supérieurs, les conséquences qu’il peut avoir et comment le gérer au mieux.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s