Résumé

1.      Qualité de la relation

  • Le plus important. Des études en thérapie et coaching ont montré que c’était l’un des meilleurs prédicteurs de réussite (de Haan, 2008)
  • Quand vous rencontrez un coach potentiel, vous devez:
    • Pouvoir imaginer travailler avec cette personne,
    • Etre convaincu que cette personne peut vous aider,
    • Sentir que vous pourrez partager toutes vos pensées avec cette personne.

2.      Domaine ou niche

  • Thème, par exemple coach de vie, de business, mindfulness coach…
  • Catégories de clients, par exemple, femmes, entrepreneurs…
  • Approche de coaching, par exemple, Programmation Neurolinguistique (PNL), solution-orientée, basée sur la mindfulness…

3.      Qualifications et développement personnel et professionnel

Un coach sérieux doit:

  • Avoir au moins une qualification reconnue,
  • Etre membre d’une association de coaching reconnue par exemple, Association Française du Coaching Professionnel, Conseil Européen du Coaching, du Mentorat, de la Supervision et de la Médiation,
  • Avoir un superviseur de coaching,
  • Participer à des activités de développement personnel et professionnel,
  • Suivre un code d’éthique rigoureux,
  • Etre personnellement accrédité si assez d’expérience.

4.      Expérience

  • Montre que le coach est resté dans la profession,
  • N’est pas une garantie de qualité,
  • Si vous n’allez que par l’expérience, vous allez peut-être rater rencontrer un coach très talentueux mais en début de carrière.

5.      Format des meetings

  • Des séances en personne, bien qu’idéales, limitent la location géographique de votre futur coach,
  • Des séances par internet ou téléphone, ouvrent la possibilité d’avoir un coach basé n’importe où, à partir du moment où c’est la bonne personne pour vous,
  • Décidez le format avec lequel vous êtes confortable.

6.      Prix

  • Décidez votre budget,
  • Les prix varient beaucoup,
  • Les prix ne sont pas forcément en ligne avec la qualité du service,
  • Le coach doit être confortable avec les prix demandés et les communiquer à l’avance.

Conclusion

Si vous sentez, à tous les niveaux, rationnels, sentimentaux et intuitifs que c’est la bonne personne, alors allez-y.

De Haan, E. (2008) Relational coaching. Journeys towards mastering one-to-one learning. John Wiley & Sons, Ltd.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s